css templates

La filière viticole attire de plus en plus de jeunes passionnés, mais aussi d’actifs qui souhaitent se réorienter après une première carrière. Résolument tournés vers l’international et l’export, les métiers du vin représentent en effet quelques 600 000 emplois en France !

Après un premier dossier papier dans la RVF d’avril, qui présentait des diplômes représentatifs de la filière, nous avons décidé d’aller plus loin. Voici donc les quelques 80 formations que nous avons retenu (notre enquête a eu pour point de départ les formations reconnues par l’OIV).

Vous y trouverez les différents diplômes, ainsi que les écoles qui les délivrent. Mais aussi de nouvelles entrées comme le type de formation, le nombre d’étudiants étrangers… Ainsi que les coordonnées des établissements. Pour plus de clarté, nous avons divisé les formations en quatre grandes familles : production, commerce, services et dirigeants.

C’est désormais à vous jouer, si vous voulez réaliser votre rêve et travailler dans un secteur qui vous passionne !

LES FORMATIONS DE LA PRODUCTION 
Les magiciens du vin

Ils sont la colonne vertébrale de la filière : ouvriers viticoles, maitre de chai, ingénieurs, œnologues… Ce sont eux qui produisent le vin, en vérifient la qualité, travaillent la vigne. La plupart des formations en France concernent encore ces postes qui ont les mains dans la glaise. Ces dernières comportent en général beaucoup d’enseignement scientifiques et techniques. Les magiciens du vin qui en ressortent sont aujourd’hui demandés dans le monde entier. Ils travaillent sans relâche à exporter le savoir faire-français en matière de production de vin. 

LES FORMATIONS COMMERCIALES
Les porte-étendards du vin à l’international

Aujourd’hui, produire un bon vin ne suffit plus. Encore faut-il savoir le vendre. La plupart des entreprises viticoles françaises l’ont bien compris et embauchent des commerciaux pour qu’ils aillent vanter les mérites de leur nectar dans l’Hexagone, comme à l’international. Car c’est bien dans les nouveaux pays consommateurs de vin (Chine, Brésil…), que les relais de croissance sont à trouver. De nombreuses formations commerciales s’adressent à des étudiants qui sont bien sûr passionnés par le produit, mais aussi par le voyage et la découverte de nouvelles cultures. BTS, licence professionnelles, masters s’ouvrent à ces passionnés qui permettront demain au secteur des vins et spiritueux de conserver sa deuxième place dans les exportations françaises, juste derrière l’aéronautique.

> Consulter le tableau des formations et diplômes du commerce international de vin


LES FORMATIONS DU SERVICE AU CONSOMMATEURS 
Les héraults du vin

Le vin est un univers souvent ésotérique. Aussi les consommateurs français comme étrangers, sont-ils à la recherche d’informations et de conseils lorsqu’ils achètent une bouteille. Que ce soit au restaurant, au supermarché, ou chez leur caviste. De nombreuses formations permettent à des étudiants fanas du goût de devenir eux-mêmes cavistes, chefs de rayon, sommeliers, voir formateurs. Leur rôle sera alors d’être à l’écoute des clients et de les aiguiller dans leurs choix. Les formations dans le vin se font aussi l’écho de la montée en puissance du spirtourisme et de l’oenotourisme, un secteur qui revendique un chiffre d’affaires annuel de 2,5 milliards d’euros, et qui embauche. Des gens parlant plusieurs langues et aimant le contact avec les autres sont recherchés.

> Consulter le tableau des formations et diplômes des services au consommateur


LES FORMATIONS DES DIRIGEANTS 
La nouvelle aristocratie du vin

Il ne suffit plus de savoir faire du vin pour diriger efficacement un domaine. Il faut s’occuper des problèmes juridiques, remplir les dossiers administratifs, penser la stratégie marketing à long terme, faire les demande de subventions… C’est pourquoi de plus en plus de dirigeant de la filière sont-ils issus de prestigieuses formations, Masters ou MBA, qui les fait voyager de part le monde et les transforme en véritables gestionnaires. Mais il est parfois difficile pour un seul homme d’être à la fois à la vigne et dans un bureau. C’est pourquoi de nombreuses entreprises viticoles embauchent aussi des salariés qui assument des fonctions de support, comme des juristes, des attachés de presse, ou des directeurs financiers.

© Copyright 2020 Domaine Jean-Michel Daulne - Tous droits réservés